Les romans de Lotis

Les romans de Lotis

J'écris, je partage, je rends compte

Les articles "machine a soupirs"

8. Le spectateur

Là, je suis désolé pour vous. Mais je ne vous épargnerai pas mon laïus sur : la plus belle qui a existé sur notre putain de planète. Je n’ai jamais vraiment osé l’aborder. Je veux dire : la draguer. On bavardait un peu. Et en un éclair, j’étais trop intimidé....

Elle comprenait

[...]Yes it’s a hard life In a world that’s filled with sorrow There are people searching for love in ev’ry way It’s a long hard fight But I’ll always live for tomorrow I’ll look back on myself and say I did it for love Yes I did it for love – for love...

L'énervée

L’Énervée sauta à son cou, s’y pendit, pouffa. Elles flânèrent ensuite l’une contre l’autre, deux amantes unies. Les candélabres, les rues sans passant, intronisaient la nuit. Une opiniâtre sans lune, sans étoile. Victoire posa la tête sur l’épaule de...

Il essuyait

Saint-André — Il essuyait une table, d’un coup de chiffon humide. Il était serveur depuis quelques mois. Il s’était trompé de route, le métier lui pesait déjà. Après ces autres pays, ces périples, ces coutumes, après ces leçons de vie, les chemins l’avaient...

7. Le spectateur

Les surnoms, ça, c’est toute leur histoire. C’était rituel dans leur petit clan. Leur monde, leur élément à elles. Pas seulement, parce que les surnoms, c’est comme les rumeurs, ça se diffuse, ça se propage. Les chamailleries de mômes aussi, ça a fait...