Les romans de Lotis

Les romans de Lotis

Je raconte des histoires, vraies de préférence.

Les articles "fleurs des nuits"

Les jardins se dépouillaient

Saint-André — Les jardins se dépouillaient parfois des floraisons. Une verdure mâtinée d’ocre et de pourpre prospérait alors, le zénith de la saison, des effets d’été indien. La matinée empruntait une tiédeur au soleil. Les feuilles parfumaient les allées....

14. Le Spectateur

Il a dû la croire sur le coup. Je ne le connaissais pas, ça reste une supposition. Que raconter sur ce type ? Il était accro à sa fleur des nuits. Il devait aussi pas mal fumer, l’afghane, ça entame les transmissions neuronales. Je l’aurais laissée partir,...

L'âme insolite

Saint-André, quartier de la gare — L'âme insolite, l'intrépide, mon jongleur de mots… Les jours s’éternisaient. Le cirque des étudiants avait succédé à celui des touristes. Les cacophonies, les causettes, boutades des clients, stress du gérant, les collègues,...

L'écrin de verdure

Riex, faubourg de Solèse — L’écrin de verdure s’abreuvait à l’ondée. Les parasols étaient relégués dans une remise, avec les toits des tonnelles. On avait couvert la piscine. Au centre de son parc, la villa déployait ses mètres carrés habitables. Ses...

Les rafales

Solèse — Les rafales soulevaient des houles dans les flots kaki, presque bourbeux, à l’embouchure entre le fleuve et le lac. Par-dessus la ville ancienne, les nuages se combinaient, s’attelaient au loin à la montagne. Une draperie de grisaille ne se désunissait...