Les romans de Lotis

Les romans de Lotis

J'écris, je partage, je rends compte

Les rafales

Solèse — Les rafales soulevaient des houles dans les flots kaki, presque bourbeux, à l’embouchure entre le fleuve et le lac. Par-dessus la ville ancienne, les nuages se combinaient, s’attelaient au loin à la montagne. Une draperie de grisaille ne se désunissait plus du fleuve. Le jet d’eau cinglait sa jetée de ses salves glacées. Il tombait des trombes d’eau sur la belle Solèse. Les promeneurs avaient déserté les rues, les commerces, le port, les rives. Les mieux armés, de rares intrépides subissaient l’invasion de gouttes. Les moins stoïques affluaient vers les abris. Sven raffolait de la météo d’automne, de la surabondance de pluie. Il pardonnait tout à sa chère Solèse. Il fit éclore son parapluie. Happa sa compagne contre lui avec le soin d’un aîné pour sa cadette. Se rua tout schuss sous l’averse. Un circuit de deux boutiques, des achats convulsifs sans essayage plus tard, le torrent se maintenait. Les égouts, les chéneaux régurgitaient leurs surplus. Le shopping n’était pas si drôle. Un refuge dans la tourmente, un bar recueillit les téméraires. L’éphèbe huma son expresso.

Cassandre : Alors ? T’as trouvé personne pour t’accompagner dans les magasins ?

Sven : Je t’expliquerai, fais-moi confiance… D’abord, tu savoures le café.

Dans son timbre de baryton, les inflexions, les consonnes s’exécutaient allegretto. La fille voulut ôter son cuir. Sa minerve couina. Elle se ressaisit. Se claquemura dans son mutisme. Et dans sa honte. 

Sven : Tu peux l’enlever, tu sais. Elle se voit de toute façon. Les bandages sur tes bras aussi.

La petite s’empourpra net. Se tortilla sur sa chaise. Chercha une répartie.

Sven : Entre nous, ce n’est pas à toi d’avoir honte, ma petite…

La fille déposa sa fierté et sa raison dans la balance. Pesa les deux. Conclut, l’éphèbe était dans le vrai. Elle se débarrassa du perf’. Elle percevait une compréhension face à elle. Une camaraderie. Ils exerçaient tous les deux dans le même secteur. Au rayon jouet pour les riches.

Sven : Je vais t’apprendre une règle de chez nous, petite Cassandre…

Le paternalisme enclencha un scepticisme, étira les lèvres de la petite.

Sven : Dans ces… affaires, on n’a pas d’ami… Quand on trouve, ne serait-ce qu’un espoir de pouvoir se confier, un petit soutien moral, on est déjà content.

Les voyelles vocalisaient dans les syllabes. Une franchise exultait au fil des arpèges.

Cassandre : J’aime bien ton accent. Tu viens d’où ?

Sven : Oh, si tu savais…

Cassandre : T’es Connor Mac Leod[1], tu viens de plein d’endroits différents ?

Sven : Eh non ! Sexy Freddie[2] n’a jamais chanté mes exploits, malheureusement…

Ils dévièrent sur le cinéma, la musique. Abordèrent la mode. Les finances, leur job, ex job. Quatre consos après, l’éphèbe résumait les pleins d’endroits différents. Son passé.

Cassandre : ça fait combien de temps que tu fais ça ?

Sven : Très longtemps, des années…

Il détonait parmi les humains ordinaires. Il déployait chacun de ses gestes pour charmer. Alors que sa chaleur éclaboussait déjà qui le côtoyait. Mademoiselle évalua soudain les opinions de ses clientes. Elle envisagea la physionomie, de la barbe de trois jours aux amandes des yeux pers, des torsades de cheveux dorés à l’esquisse du torse, de la musculature sous la chemise nacrée à la bouche, aux plis adorables.

Cassandre : Sincèrement, si t’étais hétéro, je ne pourrais pas te résister. Mais bon, tu ne l’es pas, et t’es pas non plus dans mes moyens. Tant pis, je fais le deuil.

Sven : Tu es un cœur d’artichaut, ma puce… 

Il se marrait.

Cassandre : Pourquoi tu dis ça ? 

Elle se décomposait. Sa vexation réclamait une once de diplomatie.

Sven : C’est à cause de ton petit cœur que tu attires les ennuis, petite Cassandre… 

Il désigna de l’index le pull. Côté sein gauche. La petite Cassandre intercalait son menton contre la corolle de ses paumes. La minerve la gênait.

Sven : C’est l’heure, il faut y aller…

Elle frissonnait. Il l’aida à enfiler son blouson.

Cassandre : Je dois te faire confiance, je suppose.

 

[1] Le héros de Highlander. Film de Russell MULCAHY (20th Century Fox) – 1986 – Grande-Bretagne. Incarné par Christophe Lambert, l’immortel Connor Mac Leod combat pour sa tête…

[2] Freddie MERCURY était le chanteur charismatique de Queen… Et A kind of magic, (1986), la BO de Highlander.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article