Les romans de Lotis

Les romans de Lotis

J'écris, je partage, je rends compte

L'énervée

L’Énervée sauta à son cou, s’y pendit, pouffa. Elles flânèrent ensuite l’une contre l’autre, deux amantes unies. Les candélabres, les rues sans passant, intronisaient la nuit. Une opiniâtre sans lune, sans étoile. Victoire posa la tête sur l’épaule de son amie.

Cassandre : T’abuses, tu me prends pour un toutou.

Victoire : Mais non. Pour un bichon. C’est mieux plus doux.

Cassandre : D’où tu sais que je vais arrêter ?

Victoire : C’est le chef qui l’a dit devant moi. Il veut plus te partager.

Cassandre : Alors tu vas perdre ta commission ?

Victoire : C’que tu peux être agressive. J’l’ai déjà empochée, d’toute façon. Ils vont pas me l’enlever.

Cassandre : C’que t’es détestable.

Elle la repoussa des deux mains. L’Énervée se trémoussa en arrière.

Victoire : J’suis au courant, je suis intéressée, une pétasse, OK !

Elle énumérait des traces sur le trottoir.

Victoire : ça n’empêche pas, t’es ma meilleure amie, tu sais ça ?

Cassandre : Je sais…

Victoire : T’es aussi importante qu’une sœur pour moi. 

Cassandre : Ouf, t’as pas de sœur biologique, elle serait mal.

Victoire : Je te livre mon cœur, là !

Cassandre : C’est ce qui m’inquiète. Je me demande ce que tu peux encore me réserver. Bon, on va le voir, ton Jim de pacotille ?

Elles repartirent bras dessus, bras dessous. Longèrent un boulevard qu’une poignée de voitures sillonnait. Elles évitaient les phares et les bords du caniveau.

 

Les dernières minutes de service le barbaient toujours. Il avait hâte d’en finir avec la série de plateaux. Il se rabattait chaque soir sur une perspective : il ne végèterait plus très longtemps à Saint-André. Vingt-et-une heures. Le serveur transférait à son collègue le soin des clients. Et sprintait pour déserter l’ambiance sauce aigreur. Il trébucha, se cogna contre le montant de la porte. Devant lui, des billes marron le narguaient. C’était la copine de Victoire. Son perfecto brillait, se calquait sur ses vêtements, très seconde peau. Un jean pattes d’eph' épousait sa paire de jambes interminables. Elle lui destinait des paroles :

« Victoire arrive, elle achète des clopes. Moi, c’est Cassandre.

Elle quêta une réaction… L’avait-il entendue ? Lui, il se remémorait la guerre de Troie. La devineresse, quel prénom elle portait, remarquable, Cassandre.

– Euh, et toi, tu t’appelles ?

Il cousait le faufil sur les syllabes, les raccommodait une à une :

– Michael.

Des stéréotypes s’engluaient dans ses cordes vocales. Il se tritura les neurones, ne déterra rien de plus. Et sa gaucherie le consterna.

C’est joli, c’est un prénom d’archange. »

Ouf, il ne planait pas, elle aimait son prénom ? Puis l’Énervée accourut avec son enthousiasme et ses cigarettes.

 

Michael accompagnait du regard la manœuvre de Cassandre. Elle ingurgitait une Tequila sunrise en véritable assoiffée.

Cassandre : Victoire, c’est ton tour, j’ai raqué deux tournées.

Victoire : Mais notre Michael n’a pas fini son verre. On est ici pour se détendre, hein, c’est nous qui invitons, pourtant, chouchou…

Elle inspectait ses acolytes. Un peu dépitée par leur manège. Le serveur reluquait la Poupée. Se désagrégeait à vue d’œil. La convoitée liquidait son cocktail. Feignait de se moquer pas mal du reste.

Michael : J’ai du mal à vous suivre. Je vais arrêter.

Cassandre : Tant pis, prends un sirop.

Victoire : Et c’est chouette, le Mexique ?

Cassandre : Sérieusement, t’es allé au Mexique ?

Victoire : Il en revient, mon Jim.

Michael : En réalité… J’ai pas mal voyagé.

Cassandre : J’adorerais faire ça ! Mais t’as quel âge ?

La question tombait à pic, le soupirant n’espérait qu’elle.

Michael : Vingt et un… Et toi ?

Cassandre : Dix-huit. Et demi.

Elle afficha une douceur, la baliverne était si fréquente.

Victoire : Ouais. Elle et moi, on suit les mêmes cours.

Cassandre : Oui, on se connaît depuis qu’on est toutes petites.

Victoire : En plus, on crèche dans la même rue. On a fait la maternelle ensemble.

Michael : Et vous êtes nées le même jour aussi ?

Victoire : À un mois près, c’est ça. Et on passe le bac cette année parce qu’on a redoublé. Ensemble.

Elle se marrait sans retenue devant la mine d’ahuri du serveur.

Cassandre : Je voulais pas la laisser seule. Quelle galère !

Michael : Le bac s’annonce bien, je vois.

Victoire : On a besoin de faire des pauses.

Cassandre : Vic. On a soif. D’ailleurs.

Une goutte, une orpheline ornait le fond du gobelet. Après tout, profiter de la soirée n’était pas un luxe. Se décontracter non plus. L’Énervée détala vers le bar. Reparut fissa avec deux récipients orangés et…

Michael : C’est quoi, ça ?

Victoire : Tu devrais savoir, toi qu’est serveur, c’est un lait grenadine.

Michael : Un lait grenadine ?

Victoire : Le lait, c’est calmant, mon Jim, c’est bon pour ce que t’as. Bon, soyez sages, les enfants, j’suis tombée sur un pote, je reviens…

Elle les planta dans leur duetto. Ils persistaient dans un échange de propos sommaire. Avec des ardeurs dans les mirettes, des empressements pas discrets. Et réciproques. L’Énervée se percha plus loin sur un tabouret. À côté d’elle, son pote plaida pour du vent. Elle ne l’entendit pas. Elle préféra fantasmer sur le sosie de Jim. Elle avait de quoi, c’était un grand, un beau garçon. Ses iris bleus traduisaient un goût pour la rêverie. Une désinvolture. Un auburn s’incrustait sur les reflets nuits, dans les boucles non conformes à l’original. Certaines se rebellaient, batifolaient contre le visage franc, au nez juste un peu prononcé. Le rasage avait raté certains poils. Un anneau minuscule s’épinglait à son oreille droite. Il plaisait à Victoire. Même si l’Énervée, elle, n’était pas son style. Elle les voyait là, tous les deux. Cassandre, Michael, ils étaient mignons ensemble. Elle ne se priva pas d’admettre qu’ils auraient formé un joli couple. Rien de comparable avec Jim et sa rouquine de Pam. [1]

 

L’avenue diluait ses lampadaires sur des kilomètres devant le lac. En parallèle, depuis les abords de l’ancien palace, une allée goudronnée et un rang de platanes dégarnis clôturaient des hectares de parc. Les pelouses s’alitaient dans la baie jusqu’à son premier virage, au canal, à la presqu’île. On identifiait encore les sinuosités des sentiers et l’eau. Un givre coquet scintillait, emprisonnait les embarcations amarrées.

L’Énervée allait contre les berges. Le froid la crispait dans son blouson. Ses docs crissaient à chaque enjambée. Elle pompa sur sa clope. Sous les embruns, le tabac crachotait. Leurs clowneries pépiaient à quelques mètres derrière elle. Ils chahutaient. Se clouaient parfois l’un contre l’autre.

Victoire : Eh, ça caille, grouillez vous. Je veux pas traîner ici.

Cassandre : Rabat-joie, va. Le froid, c’est bon pour le teint.

Victoire : Merde, accélérez la cadence.

On ne lui prêta pas attention. Elle dopa un vestige de civilité pour ne pas les insulter.

Michael : Tu as froid, Cassandre ?

Il articulait le prénom comme on exhume un trésor d’un potager. Béat. L’Énervée renonça au fiel.

Cassandre : Un peu.

Michael : On va rentrer alors.

Et son faciès suggérait le cabot le matin au départ de son maître. L’Énervée dama son mégot par terre. Distribua ensuite une blonde à chacun des pitres. Ils se tenaient sages, soudain. La gelée les gagnait à force.

Michael : Je vous offre un café chez moi, pour nous réchauffer ?

Victoire : Ouais.

 

Le jeune homme logeait dans un studio du quartier de la gare. Chez lui, les nattes, les breloques sud-américaines, les photos, les chaises, un banjo, assiégeaient trois meubles, télé, table basse, clic-clac dans son alcôve étriquée. On entrevoyait à peine les deux fenêtres sous les rideaux. Le coin-cuisine écopait de vaisselle sale dans un évier d’inox. Une cheminée de déco au centre du capharnaüm, s’ornait de lavande séchée, immunisée contre le temps. L’Énervée investit le canapé. Se mitonna un joint. Le jeune homme expédia un sourire à Cassandre.

Michael : Elle est toujours comme ça ?

Victoire : Bof, là j’suis dans un bon jour. À la place du café, t’aurais pas de la Tequila ? Moi, les mélanges, ça me barbouille.

Michael : J’ai un fond de gin, si tu veux.

Victoire : ça roule.

Michael : Et toi, Cassandre, tu veux quelque chose ?

Cassandre : Café s’il te plaît.

Michael tira un lecteur de cassettes du silence. Prépara les boissons dans la kitchenette. L’Énervée se trahissait, une étincelle sectionnait les émeraudes. Elle murmurait : 

« Tu ne peux que jouer avec ce type… Si tu t’engages plus, ça va te coûter cher ».

Elle nicha d’office son joint tout neuf au creux des doigts de sa collègue.

Cassandre : C’est un ami, rien de plus.

Elle grilla la roulée farcie de détente. En arracha une bouffée.

Victoire : Un ami ? Ben tiens, c’est déjà trop.

Cassandre : De quoi t’as peur, l’Énervée ?

Elle dissipa sa rancune. Le jeune homme revenait. Déposait tasses et verre de gin sur la table.

Victoire : Fantastique. On reviendra.

 

[1] La compagne officielle de Jim Morrison s’appelait Pamela Courson.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article